INFOS
   
  Livres essentiels
 
  Vient de paraître !
   
Moyen-Orient. Chaos et recomposition. Par Arnaud PAUTET (coord.)
[Ellipses , coll. 50 fiches de géopolitique, Paris, juin 2015, 192 p., 16,00 €]

La phrase du général de Gaulle est bien connue : "Vers l'Orient compliqué, je volais avec des idées simples" (Mémoires de guerre, T. 1, L'Appel, chap. L'Orient). Or, ce livre permet justement de décrypter ce Moyen-Orient compliqué. Dans ce dessein, après une présentation générale, il analyse tous les aspects concernant les populations de ces régions, dont les minorités ethniques, linguistiques et religieuses. Dans sa partie géopolitique, l'ouvrage n'omet pas de présenter, à la suite des différents pays, l'organisation État islamique. Et, puisqu'il est impossible de comprendre une région sans étudier ses rapports avec le reste du monde, le livre examine l'évolution de la présence au Moyen-Orient des États-Unis, de la Chine ou des Européens. L'examen des tensions traite notamment des défis urbains. Ce livre essentiel se termine en proposant des sujets sous une forme qui est, comme le reste de l'ouvrage, très pédagogique.

 
Déterminants des conflits et nouvelles formes de prévention
Par Jean-Pierre VETTOVAGLIA (direction de--)
[Bruylant / LGDJ, Bruxelles, 2013, 1146 p., 85,50 €]


La prévention des conflits impose un impératif préalable : comprendre leurs causes profondes. C'est l'objet de la première partie de ce livre-somme qui propose d'abord une présentation théorique en analysant les déterminants politiques, culturels, ethniques, religieux, économiques et écologiques. Mais il n'omet pas l'examen des interactions entre démographie et conflits. Une étude fine, s'appuyant sur l'élaboration d'un nouvel indicateur, "l'indice démographique des conflits armés", montre l'absence générale de corrélation pour mettre en évidence ce qu'elle appelle "le paradoxe des interrelations entre la démographie et les conflits". Cette première partie est enrichie de nombreuses études de cas appliquées aux pays des différents continents. Forte de ces connaissances, la seconde partie porte sur les "nouvelles formes de prévention" des conflits. Un livre essentiel.

 
Diagnostic et gouvernance des territoires. Concepts, méthode, application.
Par Gérard-François DUMONT [Armand Colin, coll. U, Paris, 2012, 304 p., 27,93 €]


Face aux enjeux de la mondialisation, de la décentralisation et du développement durable, savoir analyser un territoire, ce qui suppose de le comparer, est essentiel. Or, voici, comme le précise l'éditeur, le "premier manuel de diagnostic territorial". Un livre indispensable, donc, qui contient en outre trois apports fondamentaux. D'abord, alors que la question de la gouvernance territoriale s'avère primordiale, cet ouvrage explique clairement en quoi elle consiste et la manière dont il faut la décrypter. En deuxième lieu, ce livre propose une application approfondie de la méthode de diagnostic comparatif qu'il applique à des villes françaises moyennes à dominante productive comme Amboise, Annonay, Pont-à-Mousson ou Vitré. Les résultats offrent des enseignements pouvant convenir à tout type de territoire. Enfin, ce livre offre de très nombreux exemples qu'il est aisé de retrouver grâce à un index géographique qui comprend plus de trois cents entrées permettant de sillonner nombre de villes et territoires français ou étrangers.

 
Géographie urbaine de l'exclusion.
Par Gérard-François DUMONT, avec Laurent CHALARD, Julien NESPOLA et Population & Avenir [L'Harmattan, Paris, 2011, 268 p., 24,70 €]


La géographie urbaine de l'exclusion fait face à deux questions : quelle méthode pour l'appréhender ? Quelle répartition spatiale de la pauvreté dans les villes ? Pour y répondre, ce livre crée d'abord un nouvel indice synthétique d'exclusion, agrégeant treize indicateurs issus de différentes sources. Ensuite, en appliquant cet indice aux grandes métropoles françaises, il montre les limites de la "gentrification", terme qui désigne la réoccupation du centre des villes par des catégories socioprofessionnelles relativement aisées, après réhabilitation urbaine de quartiers dotés d'un cachet historique.
Alors que la vision habituelle de la géographie de la pauvreté est celle d'un modèle européen (un centre-ville relativement aisé entouré de banlieues défavorisées), les métropoles françaises fonctionnent plutôt sur un modèle américain (un centre-ville dégradé avec une périphérie mieux lotie). Toutefois, il existe d'incontestables diversités spatiales de la pauvreté entre les agglomérations de Bordeaux, Lille, Lyon, Nice, Marseille et Toulouse. Les données et les nombreuses cartes proposées sont parlantes. Enfin ce livre explique en détail les facteurs de chaque géographie sociale urbaine. Démontrant le caractère centripète de la localisation des problèmes sociaux, ce livre, aux résultats originaux et frappants, fait date.

 
France en villes (La--). - Par Gérard-François DUMONT
[Sedes CNED, coll. Coédition CNED/SEDES, Paris, 2010, 354 p., 25,17 €]


Cet ouvrage, dirigé par Gérard-François Dumont, décrypte d'abord la trame des villes en France après avoir précisé les différents concepts possibles pour la définir. Il met tout particulièrement en lumière combien cette France en villes commence le XXIe siècle dans un contexte de gouvernance fondamentalement nouveau. En effet, la décentralisation a contribué à une véritable révolution urbaine, jusqu'à faire des villes des acteurs économiques majeurs. Le livre démontre comment les différentes étapes de l'intercommunalité fondent une nouvelle géographie de la France en villes, tandis que la question du développement durable appelle un renouvellement des objectifs et des méthodes. Par ailleurs, il analyse les multiples recompositions qui s'effectuent à toutes les échelles. Le lecteur appréciera les nombreux encadrés, tableaux, figures et cartes, le lexique et un index géographique de plus de 450 entrées.

 
Espaces de la politique (Les--) - Par Paul CLAVAL
[Armand Colin, coll. U, Paris, 2010, 415 p., 33,73 €]

Voici un livre, issu de trente ans d'analyses, qui brosse un tableau complet indispensable à tout regard géopolitique. Paul Claval montre d'abord le passage de la pensée politique à la réflexion géographique sur l'organisation politique de l'espace. Puis il décrypte les logiques spatiales du politique avant d'expliquer l'évolution des géographies politiques au fil des siècles. Ensuite, il expose combien l'âge de l'État industriel débouche sur des remises en cause. Il en résulte de nombreuses évolutions dans l'analyse géopolitique. Un livre essentiel.

 
Yeux grand fermés. L'immigration en France (Les--)
Par Michèle Tribalat [Paris, 2010, Denoël, collection Médiations, 300 p. 18,05 €]

Le débat en France sur l'immigration est fréquemment faussé car on refuse de mettre en place les outils permettant d'en prendre la juste mesure et, trop souvent, d'analyser scientifiquement cette question. La meilleure spécialiste de l'immigration en France livre tout un ensemble d'arguments qui montrent, malheureusement, la tendance française assez générale au dégoût de la vérité. C'est l'occasion pour elle de mettre de nombreuses pendules à l'heure et de plaider pour que la France cesse d'avoir "une statistique timorée, craintive et finalement inadéquate.
Un livre indispensable.

 
Mobilités (Les--). Par Vincent MORINIAUX [Dir. de--], Amandine CHAPUIS, Samuel DELÉPINE, Gérard DUMONT
[
Sedes - Coll. Pour les concours, Paris 2010, 226 p., 25,46 €]

Ce livre essentiel fait une large place à la dimension épistémologique, tout en étant écrit dans un style qui le rend accessible. Analysant les modèles susceptibles d'expliquer les migrations internationales, il montre combien il convient de les écarter, tant champs et systèmes migratoires sont variés et complexes. Les migrations internationales passent d'une logique radiale à une logique davantage réticulaire et le réchauffement planétaire inaugure des flux d'un nouveau genre. L'exemple du Sénégal montre d'une façon détaillée combien les flux entre les pays du Sud sont souvent aussi importants que les flux vers les pays développés.
Les migrations intérieures connaissent aussi d'importantes évolutions. En France comme aux États-Unis, l'émigration rurale est quasiment terminée. Les flux sont aujourd'hui pour l'essentiel interurbains. Mais le triomphe de l'automobile conduit à repenser l'urbanité même et l'avenir du rural profond. Dans une troisième partie, le livre traite de façon talentueuse les migrations sociales en livrant quelques exemples.

 
Doit-on contrôler l'immigration ? Par Gérard-François DUMONT et Hervé LE BRAS
[Éditions Prométhée, coll. Pour ou contre ?, Bordeaux, 2009, 10,45 €]

Chaque semaine, les medias déversent des lots d'information sur les migrations : arrivée de migrants sur l'île italienne de Lampedusa, question de la "jungle" à Calais, rapport du Conseil de l'Europe demandant à la Turquie de mieux protéger les droits de l'homme des demandeurs d'asile, films sur la migration transsaharienne d'Africains, régularisation de personnes employées clandestinement en Italie...
Comment se forger sa propre opinion ? Ce livre écrit sans tabous ni préjugés le permet en présentant le débat de référence sur l'immigration.

 
Dynamique des flux migratoires. Par Futuribles
[Futuribles n° 343, Paris, juillet-août 2008, La documentation Française, 88 p. 17,10 €]

Ce numéro de la revue Futuribles se consacre à la question migratoire en se centrant sur la population de la France ou française à l'étranger. Dans son texte "immigration étrangère et développement local en France", Gérard-François Dumont, après avoir présenté les deux approches principales pour analyser l'immigration étrangère et ses conséquences sur le développement territorial (source de richesse ou fardeau budgétaire), propose une analyse détaillée de l'immigration étrangère en France selon les régions. Puis Bernard Gentil dresse un portrait de la population française à l'étranger et de son augmentation, mais avec une répartition géographique modifiée.
Michèle Tribalat démontre, au travers de comparaisons effectuées entre divers pays européens, combien les méthodes et définitions utilisées pour mesurer les phénomènes migratoires diffèrent. Xavier Thierry examine l'importance du défi statistique européen après l'adoption, en juillet 2007, d'un règlement européen. Alain Parant s'interroge et répond clairement à la question souvent posée des éventuelles pénuries de main-d'œuvre en France, et Jean-François Drevet traite de "l'Europe et l'immigration".

 
Démographie politique. Les lois de la géopolitique des populations.
Par Gérard-François DUMONT [Paris, Ellipses, 500 p. 35,15 €]

L’analyse politique explique comment s’organisent et évoluent les pouvoirs dans les sociétés. La démographie examine leurs dynamiques de population. Or ces deux types d’étude sont en permanente interrelation, en géopolitique interne comme en géopolitique externe. Cela n’ayant jamais fait l’objet d’une démonstration systématique, après un quart de siècle de recherches, Gérard-François Dumont publie ce premier traité de démographie politique en recourant à la méthode expérimentale et en puisant dans l’histoire politique et géopolitique, contemporaine comme ancienne, des régions, des pays ou des continents. Il met en lumière, dans les interactions entre la démographie et la géopolitique, de nombreuses régularités qui le conduisent à énoncer les dix lois de la géopolitique des populations. Explicitées individuellement sous leurs différents aspects, certaines prennent une résonance nouvelle et exercent des conséquences inédites sous l’effet de changements contemporains, comme les logiques migratoires actuelles.
Par des approches qualitatives et quantitatives et une grande clarté d’expression, Gérard-François Dumont propose une véritable somme qui se présente comme une avancée majeure pour la connaissance. Ce traité renouvelle et enrichit considérablement à la fois la science de la population et l’analyse géopolitique. Il offre en même temps une lecture nouvelle de la compréhension du monde.
À une table des matières détaillée s’ajoute un index géographique qui renvoie aux nombreuses régions, pays ou villes référencés pour illustrer les dix lois de la géopolitique des populations.

 
L'Amérique latine. Par Gabriel WACKERMANN
[Paris, Ellipses, 2006, 26,13 €]

 

 
L'Amérique latine en dissertations corrigées et dossiers.
Par Gabriel WACKERMANN [Paris, Ellipses, 2006, 16,15 €]

 

 
Ville et environnement. Par Gabriel WACKERMANN
[Paris, Ellipses, 2006, 26,13 €]

 

 
Dictionnaire de géographie. Par Gabriel WACKERMANN
[Paris, Ellipses, 2006, 28,03 €]

Compte tenu des progrès constants de la science géographique, un nouveau dictionnaire est une excellente nouvelle, d’autant qu’il a choisi une approche ouverte à l’interdisciplinarité, définissant aussi des termes communs à la géographie et à d’autres disciplines, avec lesquelles elle entretient des liens étroits et nombreux.
Voici un florilège des termes définis : aménagement, bioclimats, cartographie, catégorie socioprofessionnelle, densité, développement durable, érosion, fécondité, habitat, logistique, paysage, peuplement, relief, ressources, services, télédétection, tourisme, ville…
Ce dictionnaire est donc une base fondamentale du savoir et savoir-faire géographiques, mais aussi du savoir-être des géographes. Il apparaît comme un facteur de forte identification des géographes en tant qu’élément déterminant de la communauté scientifique, et comme un lien profond entre l’environnement physique et l’homme, à travers des relations changeantes entre l’espace et le temps.
Chaque entrée comprend, bien entendu, la définition de l’entrée principale, mais aussi des sous-entrées  précisément signalées et parfois des variantes de sous-entrées imprimées différemment. Chaque entrée propose le renvoi à une ou plusieurs autres entrées liées.
Près de 1500 entrées sont ainsi traitées grâce à une équipe de spécialistes multidisciplinaires, couvrant tous les domaines de la géographie : géographie historique et culturelle, géographie humaine, physique ou régionale… sans oublier la géographie de la population. Cette dernière n’omet pas les nouveaux termes servant à décrire de nouvelles particularités géodémographiques, comme la paraurbanisation, clairement distinguée de la périurbanisation, la gérontocroissance, précisément distinguée de vieillissement, sans oublier tous les aspects du mouvement naturel et des migrations. De nombreuses illustrations complètent les définitions et font de ce dictionnaire un « essentiel » dans toute bonne documentation.

 

Pilule, sexe, ADN : trois révolutions qui ont bouleversé la famille.
Par Evelyne SULLEROT [
Paris, Fayard, 2005, 326 p., 19,00 €]

C’est toujours un double plaisir de lire Evelyne Sullerot. D’une part, la grande sociologue, cofondatrice du Planning familial, correspondant de l’Institut, possède un style fait de clarté et de rigueur dans un excellent emploi de la langue française que le lecteur ne peut que savourer. D’autre part, cette qualité de langue est au service d’une analyse profonde et profondément originale des évolutions sociologiques et, plus précisément, des changements intervenus dans la famille. Dans ce nouveau livre titré, en grosses lettres rouges, sur la couverture : Pilule, sexe, ADN, Evelyne Sullerot montre combien ces trois mots recouvrent « trois révolutions qui ont bouleversé la famille », sous-titre de son livre. Elle nous donne le premier essai qui permet de comprendre comment ces révolutions sont arrivées, comment elles se sont diffusées, comment les lois en ont été modifiées, comment elles se complètent, comment elle modifient à la fois les valeurs et les comportements.
Ces révolutions, qui sont des faits, interrogent aussi sur leurs conséquences actuelles et futures. Sans tabou, mais utilisant ses vastes connaissances et une large documentation, Evelyne Sullerot explore et appelle des réponses pour que l’usage fait de ces révoltions débouchent sur une société plus responsable. Un livre indispensable.

 

© 2003-2017 Population et Avenir - All Rights Reserved - Tous droits réservés